Un nouvel espoir

Classé dans : Poésie | 0

Rassure-moi, mon amour, de ton regard si vert,
Ces éclats d’émeraude dans lesquels je me noie,
Rassure-moi, mon amour, de tes blanches perles que je vois,
Quand tu souris, je fonds et me perds dans tes lumières.

Je ne veux résister et n’appartient qu’à toi.
Et ces flammes dans tes yeux savent me faire comprendre
Que le ciel et la terre ne peuvent te retirer à moi
Car ton amour est si beau, et si doux, et si tendre.

Fais-moi rire, mon amour, qu’importe la saison,
Mes rêves les plus fous m’ont fait perdre la raison.
Chante le printemps comme l’oiseau bleu sur la branche.
Chuchote, chuchote, que mon cœur s’épanche.

Le réconfort m’enlace dans tes bras, si fort
Que j’en oublie enfin les chagrins du passé.
Dès lors je t’appartiens, qu’importe la mort,
Pourvu que ma vie soit à tes côtés.

Déjà, ces heures passées délicieusement,
S’inscrivent de l’encre bleue dans ma mémoire,
Et mon cœur, sans fausse pudeur, t’offre mes sentiments,
Peut-être auxquels tu ne pensais plus croire. 


©Eddine C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *