Améliorer son écriture descriptive

 

L’écriture descriptive est importante dans le processus de rédaction de votre roman. Grâce à elle,  vos lecteurs peuvent imaginer où les événements se déroulent. Elle vous permet de transmettre des informations essentielles et des sensations. C’est également un bon moyen d’afficher vos compétences en rédaction. 

Pourtant, l’écriture descriptive semble être un des concepts qui échappe le plus aux écrivains. Certains auteurs ressentent le besoin de prendre deux paragraphes pour décrire un coucher de soleil justifiant l’humeur de leur personnage alors qu’ils auraient pu utiliser une phrase. Personne n’aime l’écrivain qui balance des descriptions de fromage interminables ou des paragraphes de détails sans importance. Ne soyez pas cet écrivain. Comment ? Laissez-moi vous aider :

Si ce n’est pas pertinent pour l’histoire, coupez la description

Si vous avez du respect pour vos lecteurs, suivez cette règle. Ne pas abuser de la description. L’art descriptif est là pour vous aider à construire le monde de votre histoire, à propulser votre complot ou à annoncer un événement, mais il ne devrait jamais être utilisé comme outil de remplissage de pages. Faites en sorte que chaque description, si petite soit-elle, contribue à enrichir votre livre. Pour un grand esprit, aucun détail n’est petit.

Faites correspondre la voix du narrateur

Généralement, une histoire est racontée à travers les yeux d’un de vos personnages. Faites en sorte que votre personnage n’informe pas le lecteur de sa propre personnalité.

Par exemple, supposons que vous ayez trois personnages dans une chambre. 

  1. L’un est fatigué et ne remarquera probablement que le lit et la chaleur ambiante. 
  2. Le paranoïaque, quant à lui, sera heureux de voir que les fenêtres lui donnent une bonne vue de la prairie, afin de repérer d’éventuels intrus.
  3. Enfin, le pointilleux va être agacé par le plancher qui craque et par le fait que l’armoire poussiéreuse n’est même pas en acajou. 

C’est probablement l’une des parties les plus importantes de l’écriture descriptive. Sauf si vous utilisez un POV (Point de vue) omniscient, veillez à ce que vos personnages remarquent et décrivent des détails extérieurs à leur personnalité. 

Faites correspondre l’humeur de l’histoire

Vous ne voudriez pas que votre description soit à un rythme différent de l’intrigue. 

Vous écrivez scène de bataille ? Utilisez des phrases plus courtes (elles donnent du rythme) et des mots plus « féroces » qui montrent avec précision la brutalité et la confusion sur le champ de bataille. 

Votre personnage a-t-il un moment surréaliste ? Prenez votre temps pour décrire la magnifique façon dont la lumière du soleil rayonne à travers la fenêtre, envoyant des rayons dans la pièce. La pire chose à faire est de rédiger une description qui éjecte votre lecteur de la scène. 

Jouez avec les sens de votre lecteur

Les gens, les lecteurs en particulier, ont une imagination assez vive : utilisez donc ceci à votre avantage. Ne dites pas que la pièce est extrêmement froide. Faites frémir votre lecteur en décrivant comment le froid s’infiltre dans vos os et transforme votre souffle en nuages ​​glacés. 

Décrivez comment le bureau d’un médecin sent les gants en latex et les produits pharmaceutiques. Prenez note du murmure de l’herbe dans une vaste contrée, et faites apprécier la sensation de la pluie qui tombe sur votre visage. Amenez le lecteur à voir, entendre et ressentir ce que votre personnage voit, entend et ressent. 

 

N’ayez pas peur d’utiliser le symbolisme et les figures de style

Il suffit de ne pas en abuser. Et évitez d’écrire “Ses cheveux étaient en soie” car tout le monde le faisait et, de plus, ce n’était même pas une très bonne tournure. 

L’écriture figurative est l’une des formes d’écriture les plus utiles lorsqu’il s’agit de faire passer une image à vos lecteurs. Les fleurs écrasées sous une roue de calèche peuvent montrer l’amour brisé d’un personnage. Une pluie diluvienne peut être personnifiée en vengeance ou en purification. Une hyperbole peut expliquer à votre lecteur à quel point cette montagne est haute et décourageante. 

 

Soyez prêt à ralentir et à passer du temps à décrire

Faire une bonne description demande du travail, alors soyez prêt à y consacrer un effort supplémentaire. Ne dites pas simplement: “Euh … les fantômes sont transparents.” Oh vraiment ? Il est très clair que tout ce temps passé à écrire n’a pas été un gaspillage total, mai creusez plus profondément. 

Lisez des bandes dessinées

C’est un conseil que vous n’allez probablement pas lire ailleurs, et honnêtement, je ne sais pas trop pourquoi. Les bandes dessinées traitent mieux la description que les romans. Certains pourraient dire que c’est évidemment parce qu’ils peuvent utiliser des images comme mode de description. Pas vrai. 

Les bandes dessinées font tout ce qui est en leur pouvoir pour que leurs illustrations correspondent à l’ambiance de l’histoire, plaisent au lecteur, et que l’intrigue avance. Elles mettent tout en œuvre: symbolisme, appel aux sens, n’utilisant que des images pertinentes. Les bonnes bandes dessinées le font. 

Je recommande The Dark Knight Returns pour voir comment utiliser le symbolisme et le cadre pour compléter une histoire.

Avez-vous des conseils à ajouter pour améliorer l’écriture descriptive ?


Bonne écriture


©Eddine C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *