Tempête intérieure

Classé dans : Poésie | 0

Dans ma fureur, règne un éternel silence,
De mes feux mal éteints, qui ranimera l’ardeur ?
Amour, cruel amour, renaîtras-tu dans mon cœur ?
Je ne suis que tempête et tu m’es absence.

Amour, cruel amour, quelle est donc ma faiblesse ?
Tout ce que tu écris, mes larmes l’effacent,
Un nom seul suffit à en retrouver, la trace,
Mais mes pages restent blanches de tristesse.

Pourquoi éveiller cette amère souffrance,
Dans un cœur qu’elle seule peut ranimer,
Ne plus vouloir croire en ton innocence,
Sentir poindre le doute et la colère germer ?

Amour, cruel amour, échappes toi de mon cœur,
Tu prends mon oxygène et me prives de mes sens,
Tu empoisonnes mes veines de ton avide essence,
Circule dans mon corps l’ivresse de la douleur.


©Eddine C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *