L’amour de ma vie

Classé dans : Poésie | 0

Entre ! Je t’ai si longtemps attendue
Quelqu’un a cogné à la porte,
Et sans crier gare, l’amour est apparu.

S’allumaient le feu et la lumière sur son visage,
Comme si l’amour déposait ses bagages,
Et le feu se déploie et lance ses maléfices,
Mais alors l’amour est cours d’artifices.

Car l’amour est volage, l’amour est voleur…
L’amour doit poursuivre sa route et briser plus de cœurs.
Alors étouffe vite la flamme avec une pelle ;
Demain, te souviendras-tu encore comment je m’appelle ?

Et j’essayerai de l’oublier, chère infidèle,
Comme le prisonnier essaie d’oublier le soleil ;

Car la vie n’a plus de but,
Et, l’amour m’a-t-il encore à la bonne
Depuis que je t’ai vue
Dans les bras d’une autre personne ?


©Eddine C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *