Scribbook : mon partenaire d’écriture

 

J’ai reçu plusieurs demandes concernant le logiciel que j’utilise pour écrire. Il y a environ trois ans, j’ai commencé à utiliser Scrivener pour écrire mes romans. Initialement prévu que sur Mac, une version pour utilisateurs de Windows m’a permis de l’utiliser. Ce logiciel (payant) a des avantages indéniables, mais reste un peu complexe pour les non-initiés. Puis, par le biais d’une bloggeuse, j’ai découvert Scribbook, studio d’écriture en ligne,  il y a un peu plus d’un an. Et cela a changé ma manière d’écrire. Mon dernier roman, en cours d’édition, a été entièrement écrit et organisé avec Scribbook. Autant vous dire que je l’adore. Développé par Jonathan, ce studio est un produit 100% français, redoutable de simplicité et d’efficacité. J’ai repris le tutoriel de cette bloggeuse. En avant pour un tour complet.

Les caractéristiques de Scribbook

Scribbook est un studio d’écriture en ligne qui permet de travailler aisément sur des projets au long cours. En effet, il permet de composer facilement et visuellement un texte long en le découpant à votre sauce. Pour moi qui écris énormément scène par scène, ce genre de solutions est une bouffée d’air frais par rapport aux logiciels de traitement de texte  (Word ou Pages). Je vous emmène dans un premier aperçu de Scribbook.

Gérer ses projets

Après avoir créé un compte sur Scribbook, vous accédez à un premier espace : votre compte. Cet espace vous permet d’avoir une vue sur l’ensemble de vos projets en cours ou terminés et sur vos statistiques.

 

Dans cet espace, vous pouvez créer votre premier projet en lui donnant des caractéristiques (nom, nombre de mots visés, nombre de mots quotidien que vous aimeriez atteindre…).

 

Le petit plus : Vous pouvez optez pour un Canevas spécifique (NaNoWriMo, méthode flocon, ou autre). Cela vous permet d’accéder à un document où une trame est déjà tracée. Je vous conseille de commencer l’utilisation de Scribbook avec un Canevas : vous en verrez tout de suite les fonctionnalités.

 

Une fois votre projet créé, vous pouvez accéder à l’espace Projet, où vous allez pouvoir composer votre roman. Dans l’écran qui suit, j’ai utilisé le Canevas roman simple ce qui explique pourquoi il y a autant de dossiers ouverts sur la gauche

 

L’écran principal de Scribbook se compose ainsi :

  • En haut, un menu pour naviguer entre les différentes propositions de Scribbook (Revenir au tableau de bord, Aide, communauté, mode d’affichage…). J’aime particulièrement la petite barre d’avancement en haut à droite qui présente l’avancée du projet(objectif projet).
  • A gauche, l’arborescence de votre texte avec des dossiers et des documents textes (en général, mes dossiers représentent les chapitres et mes documents textes représentent mes scènes).
  • Au centre, l’espace d’écriture du texte avec pas mal d’options de mise en page
  • A droite, le synopsis de la scène que vous êtes en train d’écrire. Pour moi qui planifie, c’est vraiment un outil que j’aime énormément car cela me permet de noter vite fait ce que je vais mettre dans chaque scène avant d’écrire la scène.
  • Enfin, vous avez deux indicateurs tout en haut à droite et tout en haut à gauche. Le rond de gauche vous indique si votre projet a été synchronisé et l’indication de droite (En ligne) vous dit si vous êtes connecté ou pas. Ce que j’aime bien avec ces indicateurs, c’est que même si vous êtes sur internet, vous ne serez pas victime des aléas d’internet qui vient et repart. Si vous passez hors ligne car internet a décidé de partir faire un tour, pas de panique : une nouvelle sauvegarde se fera quand vous retrouverez le réseau.
 
Exporter son projet

Une fois votre projet entièrement rédigé, vous pouvez l’exporter, en entier ou par partie. Plusieurs formats sont disponibles (.doxc, .pdf, .html et .txt). Je trouve cette fonction assez bien faite car assez simple à mettre en oeuvre. Notez que pour un résultat parfait, je vous conseille de télécharger votre texte au format word ou texte et de le mettre en forme sur un logiciel de traitement de texte fait pour cela (Word, Pages…). Scribbook est un outil d’écriture et de correction. Pas un outil de mise en forme.

 
Avantages et limites de Scribbook
Avantages

Organiser son texte en cours d’écriture

  • La possibilité de découper son texte en scène et chapitres et parties et d’en avoir rapidement un aperçu global
  • Il est aussi possible d’ajouter des synopsis à chaque scène
  • Il existe un mode carte qui permet de voir son roman en un coup d’oeil
 

Suivre une trame existante

  • Scribbook propose des Canevas déjà intégrés : les fiches de personnage et de lieu (encours de développement), les étapes de la méthode flocon, les pages du Nanowrimo… Tous ces outils et modèles se trouvent dans l’application lorsque vous l’ouvrez.

Ecrire en ligne et hors ligne

  • Le mode en ligne et hors ligne : c’est l’énorme plus de Scribbook sur un logiciel comme Scrivener. Accessible de partout avec tout appareil (ordinateur, tablette et téléphone), l’application fonctionne hors ligne et se synchronise automatiquement. Vous pouvez lancer un projet de chez vous, écrire pendant votre temps de transfert et synchroniser l’ensemble une fois connecté au wifi de votre bureau.
  • En toute sécurité : Scribbook encrypte l’ensemble de vos textes lorsqu’il les enregistre. Personne d’autre que vous ne peut les lire et les prendre.
  • Pour compléter son offre En ligne / Hors ligne, Jonathan envisage le développement d’une application mobile qui permettrait d’envoyer des contenus images / photos et textes vers Scribbook. Une jolie idée pour rassembler ses recherches dans un dossier Scribbook par exemple.

Ecrire dans un environnement agréable et bien pensé

  • Le design est très lumineux et sobre : C’était le point noir de l’outil dans ses débuts, mais il s’est vraiment amélioré. Il est désormais lumineux et agréable.
  • L’existence d’un mode nuit : Si vous préférez écrire en blanc sur noir, c’est possible avec le mode nuit.
  • Le mode éditeur permet d’intégrer des caractères utiles pour un auteur (les guillemets, les tirets cadratins pour les dialogues…). Ces options sont difficiles à mettre en place automatiquement, j’ai donc été contente de les retrouver sur Scribbook.

Un outil en constante évolution

  • Scribbook est un outil en constante évolution : si vous ressentez le besoin d’une nouvelle option, vous pouvez la soumettre à son développeur qui pourra la mettre en place s’il la juge pertinente pour tous les utilisateurs de Scribbook.
  • Plusieurs évolutions sont envisagées dans les jours / mois à venir : fiches lieux, fiches personnages, dictionnaire…

Analyser son texte en cours d’écriture

  • Le mode Analyse permet d’avoir une vision très claire de son texte (nombre de mots, de caractères…) mais aussi de lisibilité (longueur des phrases, vocabulaire utilisé…).
 

La gratuité du logiciel

Aujourd’hui, Scribbook est entièrement gratuit. Jonathan réfléchit actuellement à faire évoluer son application vers un modèle freemium / premium. En d’autres termes, la majorité des fonctionnalités de l’application seront accessibles gratuitement mais il faudra payer pour l’utiliser de manière intensive. Le prix de la formule Premium n’est pas encore fixé mais il restera très accessible, c’est une volonté du développeur.

Limites

Fonctionne uniquement sous Chrome

Cela n’a rien de très grave, mais ça peut être un peu contraignant.

Design trop épuré

Difficile de commenter le design tant les avis divergent et les attentes sont différentes d’un utilisateur à un autre. Pour ma part, j’apprécie l’environnement simplifié au maximum qui permet de se concentrer sur l’écriture. Cependant, je sais que certains auteurs aiment les écrans plus chargés avec une ambiance plus cocooning (Ommwriter) ou plus stimulante (Drafquest et Write or Die). Si c’est une réserve que vous avez, vous pouvez coupler les différents logiciels : utiliser Ommwriter / Draftquest / Write or Die pour écrire et Scribbook pour organiser.

La mise en forme est limitée

Je salue la possibilité de mettre en forme son texte (polices, alignement, listes…) mais cela reste limité pour ce qui est de l’ajout des images par exemple. Si vous envisagez d’écrire votre mémoire, il faudra faire la rédaction sur Scribbook et utiliser un traitement de texte extérieur pour l’ajout des images et faire la mise en page finale.

Pour qui est Scribbook ?

De manière générale, je conseille les logiciels d’écriture comme Scribbook aux personnes qui sont à l’aise avec un ordinateur et qui ne sont pas bloquées par la technique. Le logiciel n’est en soi pas très difficile à prendre en main – j’ai très vite réussi à l’utiliser – mais le fait d’avoir à ouvrir et à fermer des fichiers est quelque chose qui n’est pas naturel pour tout le monde.

Je conseille Scribbook pour :

  • Ceux qui écrivent hors ligne / en ligne – notamment dans le métro et le bus, ou ailleurs,
  • Ceux qui apprécient Scrivener mais ne seraient pas contre découvrir un outil français
  • Ceux qui écrivent dans le désordre,
  • Ceux qui sont à la recherche d’un logiciel d’écriture pour les projets au long cours.

Je viens de finir d’écrire mon dernier roman dans l’environnement de Scribbook. Je me sens vraiment à l’aise sur l’application, grâce notamment au design hyper clair et allégé. C’est un très bel outil. Voici une capture d’écran de ma dernière oeuvre.

 

A vous de jouer maintenant…




©Eddine C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *