Cette femme, ce poème

Classé dans : Poésie | 0

Cachée sous ses notes musulmanes,
Elle danse aux rythmes des accords,
Un peu bohème, un peu gitane,
Sous l’ondulation de son corps.

Cette femme est mon poème,
Plus que tableau ou portrait,
Décret d’amour suprême,
Aux rimes de ses attraits.

Entre patience et brûlure,
Objet de ma luxure,
A sensuelle allure,
Aux rimes des murmures.

Apparence de rose,
Démon paradoxal,
Ange dans la prose
Image subliminale.

Fascinante d’ivresse,
Trompe l’œil, trompe l’âme,
Forte de délicatesse,
Faiblesse qu’on proclame.

Pudeur ou indolence,
Tel est son manteau,
Parasite ma conscience,
Mais nourrit mon cerveau,

De ses charmes fragiles,
Ou sourires lèvres peintes,
Par allusions subtiles,
Ou par fausses étreintes.
Usant de charme ou d’affection,
Dissipe les nuages amenant à l’amour,
Prudente ou tranchante d’émotions,
Aux rimes des sentiments qui l’animent chaque jour


©Eddine C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *