Le coup de foudre

Classé dans : Poésie | 0

Cœur perdu dans son aisance,
Palpitant qui s’affole,
Mots perdus dans nos absences,
Papillons en farandoles ;
Vouloir tout dissimuler,
Calmer ses tempêtes intérieures,
Nébuleuses émotions stimulées,
Mais c’est la raison qui se meurt.

Vouloir la mort dans nos entrailles,
En même temps trop vouloir désirer,
Aimer et haïr, faire bataille,
Voir nos sens martyrisés,
Vouloir reprendre nos esprits,
Chercher à comprendre la chose,
Se blâmer d’avoir été surpris,
Mais acceptant l’apothéose,

De cette symbiose émotionnelle,
Qui, torturant nos âmes,
Déclenchera l’étincelle,
Qui vaille que l’on proclame,
A corps, à cris, à cœur,
Qu’on mette le feu aux poudres,
Qu’on brûle de l’intérieur,
Tel est le coup de foudre.


©Eddine C

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *